Réservez

RÉSERVATIONS +41 27 485 04 44

Mon séjour

Check In

Check Out

Adultes

Enfants

 Offres speciales

Un petit bout sur le Bisse du Ro

Durée moyenne

Distance

Point haut

Point bas

Difficulté

2h09

3.75 km

1575 m

1359 m

Moyenne

Informations

C?est un petit aperçu sur ce que fut le tracé choisi au XV e siècle pour y construire la Bisse du Ro, et pour ne pas avoir à revenir sur vos pas, pour le retour, on vous invite à emprunter un autre chemin: celui qui fut durant plus d?un siècle le départ pour le Col du Rawyl à destination de la Suisse allemande. La promenade débute aux abords de la route des Plans-Mayens à l?extérieur du virage qui contourne la tourbière des Devins. De là en grimpant le talus vous arrivez en une minute déjà sur le tracé du bisse que vous allez suivre en vous dirigeant vers l?ouest, à gauche donc. Vous faites une petite centaine de mètres et vous êtes devant le panneau indicateur qui vous précise la direction du bisse. Vous suivez gentiment son cours dans le sous-bois percevant assez rapidement l?approche des passages dans des rochers où on commence à voir les difficultés qu?ont rencontré les constructeurs de l?aqueduc pour arriver à y faire passer l?eau en suffisance sans trop en perdre. Au tournant d?un rocher, voici la première passerelle. Evidemment, à présent qu?on utilise l?espace jadis réservé à l?eau, c?est moins impressionant. Vous traversez ensuite un ruisseau à gué. Attention, ce pourrait être glissant. Donc prudence ! Et voilà le retour dans la forêt. Pas loin de là entre le sentier et le chenal vous aurez l?occasion de voir un épicéa au tronc carrément ouvert sur près d?un mètre par un ou plusieurs pics bois. C?est assez particulier. Et le parcours continue vers un pan de rocher qu?il traverse sans trop de difficulté. Encore un bon bout de forêt et les choses un peu plus sérieuses commencent. En effet, pour le passage d?une paroi plus importante, plusieurs ponts sont à franchir. Et là c?est un peu plus délicat parce que cette fois, le chenal est actif et donc le sentier passe de manière plus aérienne. On commence par le « pont des Dames ». Pourquoi ce nom ? Eh bien parce que, en général, c?est là que les dames décident de ne pas aller plus loin. Aller savoir pourquoi mais c?est ainsi. Immédiatement après survient « le pont du Mélèze ». Celui-là, c?est un peu le symbole du Bisse du Ro avec ce grand mélèze accroché à la paroi juste en aval et probablement nourri et abreuvé par quelque fuite du chenal du bisse. Remarquez ici la hauteur, c?est un petit peu plus impressionnant. Puis vient le pont du « Bon Dieu » qui tire son nom du fait que sur le rocher on peut lire : «Dieu bénit le travail et protège ceux qui l?aiment ». Toutefois , cette inscription est plus favorablement visible lors du retour, car gravée sur une orientation au nord. Le sentier continue jusqu?à bas d?une paroi surmontée des Sources de la Zour. À présent, c?est là que l?eau qui alimente le bisse est prélevée. Votre périple sur le bisse s?arrête ici et nous vous offrons soit de retourner sur vos pas, donc par le même chemin en sens inverse ou alors de quitter le sentier du bisse pour descendre dans la forêt et rejoindre le chemin des alpages par lequel vous allez revenir en station. Ce sentier de liaison fait 16 lacets dans la forêt avant de rencontrer le chemin. Depuis la jonction, n?oubliez pas d?observer le caractère sauvage de la vallée de la Liène. Que ce soient les forêts ou les alpages, ce n?est pas vraiment ce que l?on peut considérer comme convivial. Quant au lit de la rivière, il semble qu?il est inatteignable tellement c?est profond. Pourtant entre votre emplacement actuel et la Liène, les gens d?ici, au milieu du XVe siècle, ont construit un autre bisse encore en activité aujourd?hui : Le Grand Bisse de Lens dont le départ est tout là-bas en dessous de ce pont métallique que vous pouvez voir dans le fond de la vallée. Mais vous, vous revenez vers le sud. Vous suivez le chemin en direction de Crans-Montana, à nouveau dans la forêt. Vous allez passer un ruisseau dont l?eau jaillit du rocher juste en amont du chemin. Jadis cette eau était canalisée en une conduite qui l?amenait jusqu?à Chermignon. Puis vous continuez le long du chemin à l?aplomb d?une imposante paroi de calcaire pour la contourner à son extrémité et reprendre ensuite la montée vers la clairière du Pas de l?Ours par un petit sentier qui vous conduira vers le point de départ de votre randonnée. Faire le parcours en sens inverse est tout à fait possible. (dr)

Documents à télécharger

 KML